Ensemble pour des routes plus sûres!

source: Police Fédérale Belge

La 15e édition du Week-end sans alcool au volant, à l’initiative de la Police Fédérale de la Route, se tiendra du vendredi 13 janvier dès 18 h au lundi 16 janvier 6h00. Cette action est dite « intégrée » car elle rassemble Police Fédérale et Police Locale!

Pour lancer ce week-end, une action de contrôle commune de la Police Fédérale de la route Brabant et la zone de police Herent-Kortenberg (HerKo) est organisée à Winksele. Le directeur de la Police Fédérale de la route, le Commissaire divisionnaire Koen Ricour, le représentant de la ZP HerKo, le Commissaire Nick Gyselinck, vous invitent à assister au lancement officiel de ce week-end. La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden et la ministre de la région flamande de la Mobilité et des Travaux Public, Lydia Peeters seront aussi présentes ainsi que nos partenaires VIAS et VSV.

Lors de la précédente édition qui s’est déroulée en juin 2022, 2,15% des conducteurs contrôlés, roulaient sous influence. Et en janvier 2022, 2,29% étaient positifs. En annonçant à l’avance ce Week-end sans alcool au volant, nous espérons obtenir un résultat bien inférieur pour se rapprocher du 0%. Il n’est jamais trop tard pour désigner un BOB ou encore opter pour une alternative safe (prendre les transports, un taxi, loger sur place…).

Arrestation à Rotterdam d’un baron de la drogue recherché par la Belgique

source: Police Fédérale Belge

Ce 3 janvier 2023, le FAST néerlandais a arrêté un fugitif condamné en Belgique à 15 ans d’emprisonnement pour direction d’une organisation criminelle. L’arrestation a été possible grâce à une bonne collaboration entre le FAST belge et les services de police néerlandais.
 
Le 26 janvier 2022, un homme de 67 ans de nationalité turque avait été condamné par défaut en Belgique à une peine d’emprisonnement de 15 ans pour avoir dirigé une organisation criminelle ayant importé de l’héroïne et de la cocaïne en grandes quantités entre 2016 et 2020. Depuis sa condamnation, il était activement recherché par le Fugitif Active Search Team (FAST) belge. Un mandat d’arrêt européen avait été décerné à son encontre sur la base d’indices laissant penser qu’il pouvait se trouver aux Pays-Bas.
 
Le FAST néerlandais s’était saisi du dossier et avait été en mesure de localiser le lieu de résidence de l’individu, connu sous de nombreux alias. Ce mardi 3 janvier 2023, il a été arrêté à Rotterdam par le service Interventions spéciales de la Landelijke Eenheid. Le condamné faisait usage d’une nouvelle fausse identité.
 
Le parquet fédéral réclame qu’il soit remis à notre pays. L’homme sera présenté à un magistrat à Amsterdam, après quoi une décision sera prise quant à sa remise à notre pays.

 

La Police Intégrée attire votre attention

Pour la deuxième fois cette année, la Police Fédérale de la Route et les zones de la Police Locale mènent une action de contrôle intégrée combinant prévention et répression dans la lutte contre la distraction au volant. Cette action nationale a démarré aujourd'hui et se poursuivra jusqu'au 20 novembre. 

L'utilisation du GSM au volant est l'une des principales causes d'accidents de la route et d'insécurité routière. Pour cette raison la Police Intégrée (Police Fédérale et Police Locale) s'intéresse de très près à ce phénomène. Des recherches montrent qu'entre 5 et 25 % des accidents de la route sont dus à une distraction au volant. Manipuler son téléphone au volant triplerait le risque d'accident de la route. Quelque 5 % des accidents mortels de la route sont causés par l'utilisation du téléphone portable au volant. Chaque année, cette forme de distraction cause environ 30 décès et 2 500 blessures.

En raison des résultats interpellants de la première édition qui s'est tenue en mai, la Police Intégrée a décidé de contrôler à nouveau les distractions, telles que l'utilisation du GSM, au volant pendant 4 jours. Les actions intégrées précédentes ont prouvé le succès du partenariat entre la Police Locale et la Police Fédérale. L'action "distraction au volant" est organisée à partir d'aujourd'hui, jeudi 17 novembre (00.01), jusqu'au dimanche 20 novembre 2022 (23.59).

Pour rappel, les conducteurs en infraction contrôlés par la police alors qu'ils utilisent leur smartphone ou tout autre appareil mobile muni d'un écran au volant recevront une amende de 174 euros (infraction de troisième degré).

About LT News

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore.